Les Fils d'Oreste (extrait)

       En effet, nous nous trouvons, pour ce qui est de l'attachement, face à des théories volontairement maternelles : on examine et tire des conclusions scientifiques à partir de la relation entre mère et enfant, mais du moment qu'il est prouvé que l'enfant s'attache par tous les sens à ceux qui le côtoient et, particulièrement, à la personne qui s'occupe exclusivement de lui, il est bien clair que celle-ci peut être remplacée par une autre, et que l'attachement de l'enfant s'ensuivra : ce sera la nourrice (comme au siècle précédent et au temps présent), ou les grands parents (à l'heure actuelle assez jeunes pour parenter convenablement l'enfant), et pourquoi pas le père? Comme cela ne s'est encore jamais vu. L'attachement de l'enfant se fera sur celle-là, ceux-là, celui-là. Il n'y a pas que la mère qui soit douée d'instinct parental! Et bien des pères, des grands-mères, des grands-parents et des nourrices savent s'attacher un enfant autrement que par le sein...

       La "bulle primitive" peut donc être ouverte à d'autres que la mère ; y figurera toute personne qui aimera l'enfant et le lui manifestera régulièrement et corporellement avant l'âge fatidique de huit mois où le sujet s'individualise avec l'Autre et devient lui-même.
(pages 100 et 101)





Où se procurer cet ouvrage ?